capture de Chienne d'Histoire de Serge Avedikian

On peut jouer dans Plus belle la vie et obtenir un prix prestigieux à Cannes ! C’est ce qui vient d’arriver à l’acteur-réalisateur Serge Avedikian. Son film, Chienne d’Histoire, a obtenu la Palme d’Or du court métrage lors de l’édition 2010 du Festival de Cannes.

Chienne d’Histoire – dont le graphisme mêle photographie et peinture –  pourrait être vue comme une parabole animée sur le génocide dont ont été victimes les arméniens au début du siècle dernier.

Le film raconte l’éradication de 30 000 chiens errants dans le Constantinople de 1910. Ceux-ci seront déportés sur une île, loin des hommes, et finiront pas disparaître totalement après s’être entredévorés.

Lorsqu’il a reçu son prix dimanche, Serge Avedikian a déclaré ceci : je fais des films pour que l’histoire entre mon grand-père arménien et mes enfants de Paris ne soit pas rompu.

Voici un extrait de cette Chienne d’Histoire…

Vous aimerez aussi :