Remue Tribute cover par Gildas Secretin

Depuis plusieurs années le webzine A Découvrir Absolument met en avant des artistes et des groupes en créant des compilations. Depuis quelques temps Gérald De Oliveira, son rédacteur en chef, a entrepris de redonner des couleurs et des sonorités à certains albums de sa discothèque. Ceux-ci sont repris en intégralité et constituent une nouvelle collection baptisée simplement Hors Série. Diabologum (#3) et PJ Harvey (Dry) ont ouvert le bal. En mars c’est l’album Remué de Dominique A qui a vécu cette refonte. Gérald confie donc la musique mais aussi l’image. Car même si le tribute est digital, ADA lui offre quand même un artwork inédit. C’est le graphiste Gildas Secretin (de GwlGraphisme) qui fut chargé de ce travail et qui l’exécuta avec beaucoup de talent sans s’éloigner de la réalisation initiale.

Faisons un peu connaissance avec ce garçon..

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Gildas Secretin, je suis graphiste et directeur artistique freelance, je travaille à mon compte depuis bientôt sept ans et je vis à Paris depuis une douzaine d’années…. Avant ça j’ai bossé en agence de pub pendant 3 ans, où j’ai appris à me familiariser avec les principaux programmes de la chaine graphique. Encore plus tôt je n’étais pas très convaincu par les ordinateurs et je leur préférais de loin les crayons, les pinceaux, le papier et l’odeur des tubes d’huile . Je fais toujours du dessin et de la peinture, mais l’outil informatique m’a vraiment délié les mains, me faisant gagner un temps fou, multipliant les cordes à mon arc, m’ouvrant plein de portes… Rapidement c’est devenu très intuitif entre lui et moi ….

Tu viens de réaliser le visuel du hors série 3 d’ADA. Est-ce ta première participation à des volumes du webzine ?

Oui

Remue Tribute cover 2 par Gildas SecretinConnaissais-tu cet album de Dominique A avant de l’illustrer ?

Oui absolument, c’est la raison pour laquelle j’étais emballé à l’idée de participer à ce projet.

J’ai découvert Dominique A à l’époque de Auguri, qui est un album plus «léger» que Remué, mais à mon goût plus riche en terme d’émotion, avec des chansons comme Le commerce de l’eau, Les hommes entre eux ou Où conduit l’escalier qui m’ont complètement charmé. Le charme dure toujours.

Comment s’est déroulée la collaboration entre toi et Gérald ? Avais-tu carte blanche ou as-tu dû soumettre plusieurs options graphiques ?

Gérald m’a donné carte blanche. J’ai quand même soumis différentes pistes, pour avoir son regard. C’est compliqué de s’arrêter à un seul choix dans un exercice de création, à moins d’avoir une idée très précise au départ, alors j’ai essayé de me renseigner sur son ressenti, pour aiguiller mon choix définitif.

La pochette initiale a-t-elle influencé ton travail sur celle du tribute ?

Complètement, ma volonté de départ était de réaliser un tribute moi aussi. Reprendre l’architecture, le squelette de la pochette initiale, et la ré interpréter.

J’ai commencé par des propositions très similaires en termes d’atmosphère, avec d’autres vues de bord de mer patinées par quelques apports graphiques … J’ai finalement trouvé ces ambiances trop chaleureuses. J’ai opté pour cette vision plus brute, aride.

Avais-tu déjà travaillé pour illustrer de la musique ?

Oui plusieurs fois. Je suis très sensible aux artworks quand j’achète un CD, c’est un premier contact, quand il est raté c’est dommage. Pas essentiel, mais dommage. D’un autre côté, il m’est arrivé d’acheter un album sur la foi de sa superbe couve et d’être très déçu par le contenu. Bref c’est un exercice que j’apprécie beaucoup, exigeant, riche et passionnant. Coup de bol, j’ai aimé toutes les musiques que j’ai illustrées, et cerise sur le gâteau, cela me permet de temps en temps de suivre la construction de l’album : je commence par exemple mon travail en écoutant les versions démo de l’album, puis avec le temps je reçois des versions affinées, finalisées… Dernièrement j’ai réalisé la couve de Magic Pop Hotel, et l’année dernière celle des Berry Weight. En fait, j’en ai une bonne partie qui sont présentées sur ma page Facebook.

Le site de Gildas Secretin.

Lire l’interview de Gérald De Oliveira sur Attica Webzine.

Télécharger gratuitement le Hors Série #3.

Vous aimerez aussi :