It was on earth that i knew joy de Jean-Baptiste de Laubier

J’ai découvert Jean-Baptiste de Laubier aka Para One en 2007. Le musicien né à Orléans avait alors composé la bande sonore de Naissance des pieuvres, le premier film de Céline Sciamma.

Jean-Baptiste de Laubier fut l’auteur en 2009 d’un formidable court-métrage intitulé It was on earth that i knew joy (produit par Sixpack France) et que l’on peut désormais voir en intégralité sur le net (et donc ici).

Sans doute influencé par La Jetée de Chris Marker, le film est un dialogue entre deux machines qui se racontent l’histoire des hommes avec les images que ceux-ci leur ont laissé (un virus ayant détruit l’humanité).

Vous aimerez aussi :