Est-il étonnant de voir Jamel Debbouze en couverture de Têtu ? Pas vraiment. L’homme est tolérant et progressiste. L’humoriste s’exprime dans une interview au sujet de l’exclusion dont il fut victime dans sa jeunesse : “Je vais te dire, quand j’étais jeune, j’avais parfois l’impression d’être moi-même un homosexuel. J’étais exclu, je devais justifier ma présence tout le temps. On me faisait sentir ma différence.”

Jamel Debbouze vient de signer récemment un appel à la dépénalisation universelle de l’homosexualité.

Le mensuel accueille également Joey Starr dans le même numéro qui vient tout juste de paraître.

Jamel Debbouze en couverture de Têtu

 

Vous aimerez aussi :