la dernière une du Financial Times DeutschlandLe Financial Times Deutschland aura vécu 12 ans. Le journal a vu le jour en 2000 et s’éteint ce vendredi 07 décembre 2012. Propriété des groupes Gruner + Jahr et Pearson (éditeur de la version britannique du quotidien économique), le FTD n’aura jamais su trouver le chemin de la rentabilité.

Il est donc sacrifié. Malgré la tristesse du moment, son équipe a tenu à marquer les esprits en proposant une manchette très classe et un tantinet ironique.

Financial Times devient Final Times après la chute de quelques lettres, dont un double A. A ces dernières heures, ces derniers instants succédera enfin le noir. Un Endlich Schwarz annoncé à la une en police blanche sur fond de deuil. Un enfin le noir qui pourrait signifier, avec l’arrêt de son activité, que le quotidien sort enfin du rouge. Celui des pertes enregistrées depuis sa création.

Entschuldigung, liebe Gesellschafter, dass wir so viele Millionen verbrannt haben (“Excusez-nous, chers actionnaires, d’avoir brûlé tant de millions”) écrit la rédaction sur le site internet du journal. Tout en affirmant que si c’était à refaire, elle travaillerait de la même façon.

Vous aimerez aussi :