manifestation art brut

Jusqu’à présent peu connu, l’art brut commence aujourd’hui à faire son apparition dans le domaine des arts créatifs appréciés par le public. En valorisant le processus créatif mis en forme par des personnalités marginales, affranchies du carcan culturel par une existence totalement dissociée du milieu artistique, l’art brut montre à voir des productions hors normes, des œuvres libres.

Un médiateur nommé Jean Dubuffet

Si le grand public peut aujourd’hui admirer sur les murs des galeries (et les stands des foires d’art contemporain) des oeuvres estampillées « art brut », c’est grâce à l’intérêt et à l’investissement d’un peintre français célèbre.

C’est en effet Jean Dubuffet qui, reprenant les études réalisées par des médecins sur des patients internés en hôpital psychiatrique, et rencontrant lui-même des « artistes fous » en France et en Suisse, s’éprit d’une passion dévorante pour ces créateurs à la vie marginale. Décidant alors de constituer une véritable collection rassemblant les pièces maîtresses de ce mouvement exempt de toute culture préconçue (qui échappe par delà même à tout poncif, code, cliché ou référence artistique), il met à la portée des regards initiés et non initiés des œuvres produites par des pensionnaires d’asiles, par des autodidactes isolés et par des médiums.

Un mode d’expression « incognito »

Dans la mesure où les artistes ne sont pas conscients de l’être, et où ils peignent, sculptent, photographient, dessinent et gravent sans la moindre influence artistique extérieure (leur marginalité intellectuelle leur permet de puiser intégralement leur inspiration en eux-mêmes), ils se trouvent dans l’invention et dans la création pures, et comme le formule Dubuffet, leur « art » en oublie ainsi « comment il s’appelle », oeuvrant « incognito ».

L’art brut constitue ainsi une forme d’expression spontanée (à distinguer toutefois de l’art populaire et de l’art naïf, voire des dessins d’enfant) qui en ces temps de mondialisation à outrance, de déperdition intellectuelle et de lassitude face à un art contemporain élitiste et trop conceptuel, promet d’amuser de plus en plus sérieusement la galerie…

Vous souhaitez vous essayer à l’art brut ?

Si cette instruction vous a donné envie de découvrir des expositions ou manifestations liées à l’art brut, ne manquez pas :

Vous aimerez aussi :