Comme après les attentats du 07 janvier dernier, le solidarité avec les victimes des terribles attaques du 13 novembre s’expriment sous diverses formes.

Il y a bien sûr les manifestations graphiques, notamment ce dessin de la Tour Eiffel intégrée au logo Peace and Love que le graphiste britannique Gerald Holtom créa à la fin des années 50. C’est un jeune nantais, Jean Jullien, qui est à l’origine de l’adaptation qui circulent depuis quelques heures sur les réseaux sociaux.

Peace for paris par Jean Jullien

On commence aussi à recenser de nombreux dessins. Certains conjurant le mauvais sort avec humour. C’est le cas, par exemple, avec cette illustration de Steven Delcourt .

Sur FaceBook de nombreux utilisateurs, grâce à une application de personnalisation, habillent leur photo de profil des couleurs nationales. Un procédé identique avait été utilisé il y a quelques mois pour manifester son soutien à l’égalité des droits.

fonctionnalité personnalisation photo de profil facebook

Fluctuat nec mergitur, la devise de la ville de Paris, a fleurit aussi sur les réseaux sociaux. C’est peut-être le dessinateur Joann Sfar qui l’évoqua d’abord…

6

A photo posted by Joann Sfar (@joannsfar) on

7

A photo posted by Joann Sfar (@joannsfar) on

La devise est désormais une fresque Place de la République. Celle-ci a été réalisée par le collectif Grim Team.

D’autres dessinateurs réagissent

Le noir est aussi la couleur de circonstance. C’est celle du deuil, celle qui habille le compte Twitter et la page Facebook de la ville de Paris.

page facebook ville de Paris

Facebook et Twitter aux services des victimes et de leur proches

FaceBook a activé un contrôle d’absence de danger quelques heures après les attaques. Les parisiens titulaires d’un compte ont pu ainsi indiquer à leurs proches et à leurs contacts qu’ils étaient sains et saufs. Cette initiative salutaire a permis à Facebook de figurer un temps en TT (Trending Topics) sur Twitter.

Facebook contrôle absence de danger

Mais c’est justement sur Twitter que la solidarité a fonctionné à plein, notamment grâce au hashtag #portesouvertes (lancé alors que le drame ne s’était pas encore dénoué) et au hashtag #rechercheParis. Le second sert toujours à lancer des appels pour trouver des personnes portées manquantes, la plupart ayant été présente au concert du Bataclan.

Amazon, Google, Apple et d’autres entreprises du numérique marquent leur soutien à Paris

Les géants du net ne sont pas en reste pour soutenir moralement les parisiens. Amazon a mis en place, sur la page d’accueil de ses sites, une bannière sur laquelle figure un drapeau tricolore et le mot solidarité.

home site amazon

Apple et Google affichent un ruban noir sur leur site respectif.

ruban noir Google

D’autres marques se sont exprimées par l’intermédiaire de leurs dirigeants, c’est le cas notamment de Satya Nadella, actuel Directeur Général de Microsoft.

Vous aimerez aussi :