On entend dire depuis vendredi que les japonais ont la culture de la catastrophe et que c’est peut-être pour cela...